Sortie du samedi 20 mars : une sortie hors des « sentiers battus »

23/03/2021 16:47

Comment se conformer aux nouvelles règles de ce troisième confinement, en « extérieur » cette fois-ci, à savoir demeurer dans un rayon de 10 km autour de Marly et éviter les regroupements ?

La première résolution fut de scinder le groupe en deux en échelonnant les départs, 9h00 pour le premier trio, 9h15 pour le second. La seconde fut de concevoir un parcours dans le périmètre imposé et du coup faire preuve d’imagination pour cumuler les kilomètres.

Donnons tout d’abord la parole à Pascal qui nous relate leur déclinaison de la sortie du jour.

Notre sortie de ce matin avec Colette, Dominique, Ambre, Nicolas et Jérôme s’est passée fort agréablement. Ambre frigorifiée, son père et elle sont rentrés plus tôt que nos deux autres tandems qui, eux, ont finalement parcouru 65 km. 

La diminution de notre rayon d’action nous a amenés à dessiner comme des pétales sur la carte, selon l’expression joliment imagée de Colette.

Nous avons d’abord suivi la recommandation du Président en passant par Bailly puis en prenant à la ferme de Gally la Grande perspective en direction de Villepreux. Nous avons ensuite traversé Chavenay et, parvenus au carrefour de la route de Plaisir à Poissy, pris à droite, respectueux des indications du Secrétaire, et ce jusqu’au rond-point de la route des radars. Là, grand classique, la route de la forêt, avec nécessité impérieuse de rassurer Dominique qui ne se voyait pas rentrer en n’ayant effectué que 35 km ! De fait, au bout de cette route, nous sommes remontés à gauche sur le carrefour royal à 200 m et entrés à nouveau dans la forêt à gauche après trois quarts de tour du rond-point. En suivant la route forestière dans le sens des aiguilles d’une montre, nous nous sommes retrouvés en haut de la route des Princesses. 

C’est là que Nicolas et Ambre ont pris le chemin du retour. Les deux autres équipages ont dévalé vers le lycée horticole, gagné Saint-Germain puis Fourqueux via le lycée international et, à partir du centre de Fourqueux, rejoint tout droit la route de Saint-Germain à Saint-Nom. 

Racontée plus rapidement, la fin de l’itinéraire a été la suivante : à Saint-Nom, direction le Val Martin et Saint-Gemme; traversée du village de Feucherolles; piste cyclable jusqu’au rond-point ouest de St-Nom ; enfin, Chavenay, Villepreux, Rennemoulin, Noisy, le Centaure (broutant crocus et narcisses), le Trou d’enfer et arrivée au garage à 13h, accueillis par Daniel Calmels. 

Pendant ce temps, le second groupe composé de Daniel et Antoine, Jean-Luc et Pierre, Daniel bis et Sarah, accompagnés d’Alain et JF, prit également la route de la forêt en longeant le parc. Petit moment de flottement toutefois au niveau du stade en constatant que manquaient à l’appel Jean-Luc et Pierre. Nous poursuivons jusqu’en haut de la côte de L’Etang en supposant qu’ils arriveraient par là. En fait ils débouchent sur nos « talons » après être passés par la gare et non la rue Fontenelle ce qui les a amenés à faire demi-tour ne voyant personne et à retourner au garage. Nous voilà repartis pour Saint Gemme via le val Martin, puis traversée de Feucherolles où nous nous engageons sur la piste cyclable longeant la D307. Quelle idée toutefois de placer des chicanes à l’entrée de cette piste ce qui oblige à poser pied à terre. Nous longeons la D307 sur cette piste qui commence à souffrir faute d’entretien ; fort heureusement le vent légèrement de face n’est pas un obstacle à notre progression. Arrivés au rond-point ouest de Saint Nom, nous poursuivons la piste cyclable, séparée cette fois -ci de la route par un beau talus ce qui occulte le bruit de la circulation. Nous empruntons la suite des aménagements cyclables bien conçus au rond-point suivant et longeons le golf de Saint Nom avant de pénétrer dans le domaine au niveau de La Tuilerie. C’est un pur régal pour les yeux que ce domaine, très british dans sa conception. Le beau soleil qui nous réchauffe, les arbres en fleurs et les parterres de jonquilles lui donnent un air printanier ; il faut dire que nous sommes le 20 mars, premier jour du printemps. Un arrêt s’impose en l’occurrence, le temps de partager un gâteau et de soulager quelques vessies ! La sortie de ce vaste domaine se fait par une grande descente que nous apprécions pour l’avoir grimpée laborieusement il y a quelques temps déjà. Arrivés au domaine de Grand’ Maisons à la sortie ouest de Villepreux, nous traversons le village pour aller rejoindre à la sortie est l’allée royale moyennant une belle bosse à gravir. Là le vent y est plus sensible et la chaussée bien encombrée par les mottes de terre généreusement abandonnées par les engins agricoles. Le passage sous l’autoroute est toujours aussi mauvais (pourquoi ce tronçon a-t-il échappé à l’aménagement ? Mystère). Nous rejoignons la route de St Cyr à Bailly avec la prise fort dangereuse de la piste cyclable au niveau de la ferme de Gally. De là nous décidons de rallonger un peu pour ne pas rentrer avant midi en tournant à gauche au rond-point de la cueillette de Gally pour tenter de rallier la route de Noisy à Rennemoulin en longeant la D307.  Une barrière mal en point nous signale que depuis fin 2018 cette liaison a été remaniée suite à la mise en place de la ligne 13 du tram et en effet il n’y a plus aucune trace de l’ancienne petite route, remplacée par un chemin de terre et de cailloux qui surplombe à présent la ligne de tram. Au bout de quelques centaines de mètres de ce parcours chaotique, nous sommes amenés à remonter une sente en piètre état pour franchir la D307 sur une passerelle dont la fonction nous paraît bien énigmatique puisqu’elle dessert le « no man’s land » que nous venons de quitter. Et fort logiquement nous sortons de ce guêpier avec la crevaison d’Alain. Antoine et Pierre devant rentrer pour midi, nous laissons filer les tandems, le temps pour Alain de réparer en moins de 5 mn. Le retour se fait un peu au-delà de midi par la côte de la D7 à la sortie de Bailly avec un vent bien de face à présent. Difficile par contre de fournir un total kilométrique car le compteur de Daniel n’a pas fonctionné semble-t-il. Mais entre 35 et 40 km grand maximum à mon sens, loin du score du premier groupe.

Reste à savoir comment innover la semaine prochaine, par la poursuite de nos circuits en pétales avec peut-être l’exploration du territoire septentrional cette fois-ci ?

Arrêt dans le domaine de la Tuilerie du golf de St Nom-la-Bretêche

 

 

Contact

Echappeesbelles 78160 Marly Le Roi +33 6 78 53 14 73 echappeesbelles.marly@gmail.com